Analyser les pratiques de supervision pour favoriser un meilleur encadrement des stagiaires en soins infirmiers ayant un trouble d’apprentissage

Les étudiant.e.s ayant un trouble d’apprentissage peuvent vivre de multiples défis, de par leur condition, au plan de la lecture, l’écriture, la coordination, la motricité, ou le sens de l’organisation. Ces difficultés peuvent avoir un impact dans le parcours scolaire de l’étudiant.e, y compris en stage. Le programme de Soins infirmiers comporte de nombreux stages répartis tout au long du cheminement scolaire de l’étudiant.e, de même que plusieurs enjeux pour les étudiant.e.s ayant un trouble d’apprentissage, qui sont d’ailleurs nombreux.ses à étudier dans ce programme. D’autre part, la littérature démontre que, bien que la supervision des stages en formation technique constitue une part importante de la tâche de plusieurs enseignant.e.s du collégial, ces derniers ne sont pas toujours bien outillés pour assumer ce rôle de supervision, y compris dans le cas des étudiant.e.s ayant un trouble d’apprentissage. Comment les enseignant.e.s de soins infirmiers pourraient-ils mieux accompagner les étudiant.e.s ayant un trouble d’apprentissage dans leurs apprentissages en stage? Cet enjeu est d’autant plus important compte tenu que les étudiants ayant un trouble d’apprentissage constituent une population étudiante relativement nouvelle, mais en constante augmentation, dans le réseau collégial depuis la dernière décennie. L’objectif général du projet de recherche est d’analyser les pratiques de supervision de stage chez les enseignant.e.s en soins infirmiers avec les étudiants du collégial ayant un trouble d’apprentissage et proposer des pistes de solutions pour améliorer leurs pratiques. Afin d’atteindre cet objectif, l’équipe de recherche a opté pour une méthodologie qualitative et interprétative, dans une approche phénoménologique.


Membres de l’équipe du projet

Audrey Bigras, professionnelle de recherche, CRISPESH

Mildred Dorismond, enseignante, Département de Soins infirmiers, Cégep du Vieux Montréal; chercheuse, CRISPESH

Karine Mekkelholt, enseignante, Département de Soins infirmiers, Cégep du Vieux Montréal; chercheuse, CRISPESH

Caroline Lebeau, conseillère en services adaptés , Collège Montmorency

Daphné Desrosiers, étudiante partenaire, Cégep du Vieux Montréal

Mariam Taha, étudiante partenaire, Cégep du Vieux Montréal


Organisme subventionnaire

Ministère de l’Enseignement supérieur – Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA)

Skip to content