¸

Actualités

Midi-conférence: Premières Nations et handicap

Le CRISPESH est fier d’annoncer la tenue de son deuxième midi-conférence virtuel de la saison. Les midi-conférences du CRISPESH s’adressent aux chercheur.es, enseignant.es, professionnel.les, étudiant.es ou tout autre personne œuvrant en faveur d’une société inclusive.

Le mercredi 4 novembre 2020, de 12h à 13h, Shannahn McInnis et Amanda Shawayahamish, chercheuses au CRISPESH, ainsi que Rose-Anne Gosselin, conseillère en développement des capacités à la CDRHPNQ, présenteront les démarches pour comprendre un modèle autochtone émergent du handicap. L’objectif de cette conférence est de partager la façon dont la recherche participative communautaire et l’approche qualitative inspirée de la phénoménologie ont guidé le processus de création des livrables pour sensibiliser les communautés des Premières Nations du Québec aux réalités, besoins et mesures facilitant la vie des personnes en situation de handicap.

La conférence sera donnée en anglais avec un service d’interprétation simultanée vers le français. La participation à la conférence est gratuite, mais l’inscription est requise sur Eventbrite:

http://crispeshnov4.eventbrite.ca

Deux nouvelles assistantes de recherche au CRISPESH

Le CRISPESH est heureux d’accueillir Daphné Desrosiers et Miriam Taha, à titre d’assistantes de recherche, dans le projet Analyser les pratiques de supervision pour favoriser un meilleur encadrement des stagiaires en soins infirmiers ayant un trouble d’apprentissage, un projet de deux ans, financé par le Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA) du Ministère de l’Enseignement supérieur.

Daphné et Miriam sont respectivement finissantes en Soins infirmiers et au Double DEC en Sciences de la nature et Sciences humaines au cégep du Vieux Montréal. Toutes deux souhaitent entreprendre des études universitaires et ont un intérêt pour la recherche.

Sous la supervision d’Audrey Bigras, professionnelle de recherche au CRISPESH, et en collaboration étroite avec Mildred Dorismond et Karine Mekkelholt, enseignantes en soins infirmiers au cégep du Vieux Montréal, Daphné et Miriam auront l’occasion de découvrir le milieu de la recherche, en s’intégrant à un projet aux retombées concrètes. Rappelons que le but du projet de recherche est d’analyser les pratiques de supervision de stage chez les enseignant.e.s en soins infirmiers avec les étudiant.e.s du collégial ayant un trouble d’apprentissage et proposer des pistes de solution pour améliorer leurs pratiques. En effet, de nombreux étudiant.e.s ayant un trouble d’apprentissage sont inscrits aux études collégiales, y compris en soins infirmiers.

Daphné et Miriam entreront en fonction la semaine du 26 octobre. Au nom du CRISPESH, nous leur souhaitons la bienvenue!

Sept midi-conférences à inscrire à votre agenda

Dans le cadre de ses 10 ans, le CRISPESH organise sept midi-conférences pour souligner cette importante étape. Le Centre vous invite à prendre part aux célébrations reliées à cet anniversaire et à vous inscrire aux activités à venir. Pour l’annonce en anglais, cliquez ici

Merci de votre intérêt et à bientôt!

Midi-conférence: Pour un Québec inclusif

Le CRISPESH célèbre ses 10 ans. Tout au long de l’année 2020-2021, plusieurs évènements virtuels seront organisés pour partager les résultats des recherches et les réalisations du CRISPESH et de ses collaborateurs. 

Le 7 octobre 2020 aura lieu le premier midi-conférence donné par Roch Ducharme, directeur général du CRISPESH. La présentation tracera une évolution récente de la conception du handicap et des politiques québécoises en matière de participation sociale des personnes en situation de handicap. Cette séance portera sur quelques fondements des dispositifs de l’inclusion. Elle mettra également en lumière certains des points forts et limites de l’exemple du Québec dans sa prise en compte accrue d’un modèle qui intègre le rôle de l’environnement dans la construction du handicap ainsi que dans son aventure vers un Québec inclusif.

Pour vous inscrire et obtenir les informations de connexion, merci d’écrire à l’adresse suivante : crispesh@cvm.qc.ca

10 ans après: défis et propositions pour un environnement bien pensé et bien structuré pour la diversité, à la portée de tous

Il y a dix ans, le cégep du Vieux Montréal et le collège Dawson s’associaient pour développer un projet de centre collégial de transfert de technologie en pratiques sociales novatrices (CCTT-PSN) dans les domaines de l’inclusion scolaire, professionnelle et sociale des personnes en situation de handicap. Il faut rappeler que ces deux établissements oeuvrent depuis les années 1980 à la mise en place de services destinés aux étudiant.es en situation de handicap. Leur collaboration a ouvert la porte à un vaste réseau de partenaires tant dans le milieu francophone qu’anglophone.

En octobre 2010, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) annonce la reconnaissance du CCTT-CRISPESH né de la collaboration du cégep du Vieux Montréal, du collège Dawson et d’une trentaine d’organismes qui y ont apporté leur appui. La création du CRISPESH constitue un complément à l’expertise des deux collèges pour favoriser la recherche et l’innovation. Se doter d’un centre d’expertise dédié à la recherche appliquée et au transfert des connaissances permet ainsi d’optimiser les retombées de la recherche et de valoriser l’adoption de pratiques novatrices par les milieux qui cherchent à devenir inclusifs, en particulier à l’égard des personnes en situation de handicap.

En effet, la première décennie des années 2000 a vu l’émergence d’une nouvelle population en situation de handicap, composée d’étudiant.es ayant notamment un trouble d’apprentissage, un trouble du déficit de l’attention, un trouble du spectre de l’autisme ou un trouble de santé mentale. De nombreuses difficultés se posaient alors tant pour les étudiant.es que pour les intervenant.es. Les établissements étaient peu outillés en raison d’un manque de pratiques exemplaires et d’outils concrets. Une difficulté importante était celle de bien préparer les étudiant.es en situation de handicap à intégrer le marché du travail. C’est dans le but de soutenir ces milieux que le cégep du Vieux Montréal et le collège Dawson ont élaboré une vision et une mission pour leur CCTT-CRISPESH, ainsi qu’une feuille de route pour l’action en faveur d’une société inclusive permettant la participation des personnes en situation de handicap. La vision de l’inclusion au CRISPESH est ancrée dans le modèle du processus de production du handicap. Le CRISPESH est bien plus qu’un centre de recherche. Il est un modèle et un centre d’excellence pour la conception, l’élaboration, la recherche et le transfert de pratiques sociales novatrices liées à l’inclusion des personnes en situation de handicap. Il sensibilise les organisations à la nécessité de mettre en place un environnement bien pensé et bien structuré pour la diversité, à la portée de tous.

La pertinence du CRISPESH au sein de l’écosystème de l’innovation sociale au Québec s’est confirmée au cours de la dernière décennie. Le fait que l’on fasse appel au CRISPESH afin que le Centre donne son avis sur les questions liées à l’inclusion des personnes en situation de handicap ou contribue au développement de stratégies démontre la place influente qu’il occupe dans la chaîne québécoise de l’innovation.

A sa création en 2010, le CRISPESH était un service intégré du cégep du Vieux Montréal et du collège Dawson. En 2015, il est devenu un organisme à but non lucratif (OBNL) incorporé. À titre d’OBNL, le CRISPESH poursuit le même mandat d’inclusion des personnes en situation de handicap, jouit d’une plus grande autonomie opérationnelle et de gestion.

L’année 2020 marque les 10 ans du CRISPESH. Le Centre connaît actuellement une croissance des activités, du personnel, de partenaires et de clients. La recherche appliquée s’est développée de façon significative. Sa programmation de recherche se déploie autour de trois axes correspondant aux milieux dans lesquels œuvrent les organisations qu’il soutient. Ces trois axes sont l’inclusion scolaire, l’inclusion professionnelle et l’inclusion sociale. Sous le thème « inclusion », trois tendances thématiques se dégagent et orientent l’évolution des activités du CRISPESH : handicaps invisibles, jeunesse et Premières Nations. En lien avec ces thèmes transversaux, le CRISPESH propose des recherches multicentres ou multipartites avec un haut potentiel d’impact dans les milieux. Il mobilise les parties prenantes vers des projets communs et innovants favorisant l’inclusion des personnes en situation de handicap. Il est aussi de plus en plus sollicité pour ses services et son expertise par une clientèle diversifiée.

Dans le cadre de ses 10 ans, le Centre organise un symposium, des midis-conférences, des formations, des webinaires de sensibilisation et d’autres évènements virtuels pour souligner les réalisations du CRISPESH et de ses collaborateurs, pour partager les résultats des recherches et les bonnes pratiques avec d’autres acteurs concernés. En faisant cela, il se prépare pour relever les défis des 10 prochaines années et plus.

Rentrée prolifique pour le CRISPESH – Trois nouveaux projets de recherche PAREA

L’automne 2020 est prolifique pour le CRISPESH en terme de nouveaux projets de recherche. En effet, le CRISPESH est impliqué dans trois nouveaux projets financés par le Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA) du Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, qui a pour but de favoriser la recherche en milieu collégial.

Audrey Bigras, professionnelle de recherche au CRISPESH, accompagnée de Mildred Dorismond et Karine Mekkelholt, enseignantes en soins infirmiers au Cégep du Vieux Montréal, réalisent le projet Analyser les pratiques de supervision pour favoriser un meilleur encadrement des stagiaires en soins infirmiers ayant un trouble d’apprentissage. Il s’agit d’un tout nouveau partenariat entre le CRISPESH et le département de soins infirmiers. Ce projet permettra de mieux comprendre les besoins et pratiques en supervision de stage des enseignants en soins infirmiers auprès des étudiants de niveau collégial vivant avec un trouble d’apprentissage (ex. : dyslexie, dyspraxie, TDAH), qui s’avèrent, par ailleurs, nombreux à étudier dans ce programme, et à entreprendre des études collégiales en général.

Christine Morin, responsable du développement et chercheuse au CRISPESH, occupe un rôle de co-chercheuse au sein du projet de recherche Autonomisation enseignante grâce à l’élaboration et l’appropriation d’une approche réflexive et métacognitive de l’inclusion au collégial. Ce projet, mené par Marise Lachapelle, conseillère à la recherche et chercheuse au Cégep André-Laurendeau, se penche sur le rôle de l’enseignant en matière d’inclusion de la diversité croissante de la population étudiante. Il s’appuie sur la collaboration de quatre cégeps (Cégep André-Laurendeau, Cégep du Vieux Montréal, Cégep Marie-Victorin et Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne), déjà tous fortement impliqués dans les enjeux d’inclusion et de diversité au collégial, notamment interculturelle, de genre ou de handicap.

Le CRISPESH fait également partie du projet Renforcer les capacités d’apprentissage des étudiants ayant un TDAH à l’aide d’une intervention cognitivo-comportementale, mené par Luc Laberge, chercheur à ÉCOBES Recherche et Transfert, un CCTT en pratiques sociales novatrices affilié au Cégep de Jonquière. Ce dernier projet a pour objectif d’améliorer les connaissances sur le fonctionnement cognitif et les capacités d’apprentissage d’étudiants du collégial vivant avec un TDAH.

Ces trois nouveaux projets permettront le développement de la recherche pédagogique au CRISPESH, ainsi que la création ou la poursuite de partenariats prometteurs, en vue d’engendrer de nouvelles connaissances sur l’inclusion des étudiants en situation de handicap en milieu collégial.

Skip to content